Précautions pour les longs trajets (voiture, train, avion)

Lors de trajets répétés ou de longue durée, un certain nombre de précautions sont à mettre en place pour éviter de mauvaises surprises à l’arrivée.
Cela concerne à la fois l’avion, le train ou la voiture (en conducteur et passager).

D’où vient le mal de dos après un trajet?

Ce sont les vibrations entraînées par ces différents moyens de transport qui sont responsables d’une grande partie de vos douleurs. Les contractions musculaires provoquées par votre position (ainsi que des raideurs dues au stress ou à des douleurs ultérieures au voyage) vont amplifier les effets vibratoires du trajet. Les parties du corps les plus sensibles seront le bas du dos (bassin et lombaires) et le cou (cervicales).
Les muscles contractés vont durant tout le voyage subir ces vibrations. Ils vont donc se contracter davantage, provoquant ainsi un cercle vicieux, et créer une inflammation sur la zone. Plus la zone est fragilisée en amont (arthrose, douleurs résiduelles…), plus l’effet sera majoré.

Comment adapté sa posture?

Vous allez devoir maintenir la position assise pendant plusieurs heures: n’hésitez pas à prendre le temps de bien régler votre siège. Votre courbure lombaire doit être appuyée sur un renfort. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à mettre un coussin, un gilet ou toute autre chose faisant office d’appui. Si vous ne vous sentez toujours pas relâché, faites une bascule du bassin en arrière de manière à bien plaquer vos lombaires contre le siège et donc bien détendre vos muscles du dorsaux.
Si vous êtes stressé en tant que conducteur ou par la peur du train ou de l’avion, soufflez bien et essayez de relâcher au maximum vos épaules vers le bas. Si vous ne conduisez pas, vous pouvez aménager le même appui que précédemment pour vos cervicales.

Remarques

  • N’hésitez pas à faire une pause toutes les deux heures pour vous détendre (ou vous lever dans le train ou l’avion).
  • Si vous partez loin et que vous êtes sujet aux douleurs de dos, pensez à emmener une bouillotte avec vous  pour aider au relâchement musculaire à l’arrivée.
  • Si vous avez froid au bas du dos ou au cou pendant le trajet, couvrez vous d’un foulard ou d’un petit pull pour ne pas favoriser les contractures.

Article en lien: Ergonomie au bureau

Une réflexion au sujet de « Précautions pour les longs trajets (voiture, train, avion) »

  1. Ping : Ergonomie au bureau | HURE Tom Ostéopathe D.O.

Les commentaires sont fermés.