Enfant/Ado

Petite enfance: les chutes… mais pas que!

A l’âge de l’apprentissage de la marche, des chutes, même anodines, peuvent favoriser l’apparition de différents troubles: sommeil perturbé, affections ORL, excitations, colère, énervement, digestion perturbée, déviation de la colonne vertébrale, mauvaise statique, désordre postural.

meditation-428382_640Scolarité et troubles du comportement:

Lors de la scolarité,d’autres troubles intéressant l’ostéopathie peuvent apparaître tels que: hyper-activité, dyslexie, perte de concentration. Un travail adapté sur l’enfant en association avec une orthophoniste, psychomotricienne… lui permettra de surmonter ces différentes difficultés.

La scoliose et les troubles de la statique

Les troubles de la statique chez l’enfant (tel que la scoliose, les lordoses ou cyphoses trop importantes) sont les signe d’une mauvaise adaptation du corps à la position verticale. La recherche des causes (viscérales, traumatiques, crâniennes…) est primordiale pour les améliorer. La collaboration d’autres professions de santé est parfois nécessaire pour une prise en charge complète. La période de poussée de croissance est primordiale. Un bilan ostéopathique au début de cette période est important pour contrôler la statique de l’enfant.

Orthodontie et appareil dentaire

L’appareillage d’un enfant est de plus en plus courant. L’orthodontiste collabore fréquemment avec un ostéopathe pour la réussite du traitement (ou la diminution de sa durée) et pour le confort du patient. L’appareil posé prend appui sur les structures du crâne pour faire levier sur la mâchoire et les dents. Ces contraintes peuvent provoquer des maux de tête, de dos, des vertiges, des troubles visuels, des difficultés de concentration ou des modifications de l’humeur. Un suivi régulier au cours des soins dentaires est nécessaire pour pallier à ces maux, contrôler et guider les réactions du crâne et du corps.

Dans tous les cas, apprenez à observer votre enfant et à l’écouter. Une plainte répétée doit vous alerter.